Translate

vendredi 2 décembre 2016

Où en est le projet tomates?




À quelques semaines de la création de la Communauté d'agglomération du Mont-Saint-Michel-Normandie, je m'attendais un peu à ce genre de question dès lors qu'était connu mon souhait de m'investir dans cette nouvelle collectivité aux cotés d'élus soucieux de développer l'économie d'un territoire auquel ils ont déjà beaucoup donné. En définitive, le hasard fait bien les choses: la presse m'a fait parvenir cette question le soir même du Mardi 28 Novembre, jour où précisément les porteurs du projet terminaient leur réunion avec les responsables de la SAFER et de GRDF descendus de Lille et de Caen pour expliquer le nouveau dispositif qui sera utilisé pour alimenter en gaz les trois cogénérations nécessaires au chauffage des 17 ha de serres de tomates  et à la production   de 12 Mégawatts d'électricité  revendus à EDF. Finalement, ce n'est pas le réseau de transport GRT qui sera utilisé mais une conduite de distribution qui sera créée spécialement pour l'entreprise sur près de 2,5 kms.
Manque de pot pour les oiseaux de mauvaise augure qui guettaient leur proie avec avidité, des fois que le projet avec la  création de plus d'une centaine d'emplois à la clef viendrait à capoter. Ils en seront pour leurs frais, mais je ne leur en veux pas pour autant car ils n'ont pas toutes les données et peut être le même désir de voir se développer le Sud Manche . Plus sérieusement, quand on n’est pas impliqué dans le développement économique on ne peut pas en connaître toutes les contraintes et tous les obstacles qu'il faut franchir avant de commencer les travaux. Entre les recours, et autres procédures sans parler des surprises inattendues comme les découvertes archéologiques et le planning surbooké des partenaires EDF et GRDF avouez qu’il y a de quoi en décourager plus d’un. Et je ne parle pas des dossiers à monter pour d'éventuelles participations financières ou des avances remboursables qu'il faut obtenir pour avoir la confiance des banques sur un projet de 37 millions d'euros tout de même... Mais ouf, les premiers travaux débuterons en février 2017 une fois commencées les recherches archéologiques complémentaires de l'INRAP. Ainsi les plantations des pieds de tomates pourront avoir lieu comme prévu en Novembre 2017. Le permis de construire dépourvu de tout recours n'ayant été obtenu qu'en juin 2016, il était bien sûr impossible d'être prêt pour Novembre 2016.
En conclusion, Il aura  fallu quasiment trois années pour réussir le projet, mais c’est le prix à payer. Le développement économique ne s'obtient pas d'un coup de baguette magique. Il faut le savoir. Entre la conception du projet et sa réalisation, il arrive que plusieurs années s'écoulent. Nos oiseaux savent-ils que l'Écoparc a été conçu fin 2009 ? qu'il a été réalisé fin 2013 ? et que depuis cette date quatre entreprises s'y sont implantées avec près de 60 emplois.  Elles seront au moins  8  fin 2017, soit 2 implantations par an. Ce n'est pas si mal quand on sait qu'il n'y a eu que 150 créations d'emplois entre 2008 et 2013 dans le Sud Manche, et 345 dans le Val de Sée. Voilà, j'espère que les   colporteurs de mauvaises nouvelles se réjouiront (ou feront mine) en apprenant que les recettes supplémentaires liées à ces créations d'entreprises tomberont dans l'escarcelle de la nouvelle Communauté du Mont Saint Michel Normandie. Ou alors c’est à désespérer de l’engagement public.

23 commentaires:

  1. Anonyme12/02/2016

    Oiseaux de mauvaise augure est un terme pour les colporteurs de fausses informations négatives. Êtes vous sûr que c'est le bon terme ? Certains sont plus actifs que de simples oiseaux... je dis çà je dis rien.
    Encore 1 an avant d'être embauchée : c'est long :(
    Merci de nous tenir au courant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je vous invite a lire l article ouest France qui va paraître sur le projet prochainement Bernard TREHET es un homme de terrain profondément attaché a l'intérêt collectif

      Supprimer
  2. piloter un paquebot c'est tres difficile en plus sur la see amities

    RépondreSupprimer
  3. piloter un paquebot c'est tres difficile en plus sur la see amitiés pj

    RépondreSupprimer
  4. Anonyme12/02/2016

    Je ne sais pas comment vous pouvez tenir devant toutes ces rumeurs d'échec qu'on lance à dessein. L'hypocrisie se cache souvent derrière les mots... " Il parait que le projet ne se fera pas car ils n'ont pas le ... Vous avez entendu ça?" Et d'ajouter."c'est dommage". Dans toute chose, on met le doute et c'est parti. Il arrive qu'on sache reconnaître l'origine du doute qui est lancé. De bons amis souvent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je vous invite a lire l article ouest France qui va paraître sur le projet prochainement Bernard TREHET es un homme de terrain profondément attaché a l'intérêt collectif

      Supprimer
  5. Il est clair qu'en politique, celui qui n'a rien fait n'a pas eu d'échec. Pour moi ce qui compte c'est de créer pour le territoire et ses habitants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je vous invite a lire l article ouest France qui va paraître sur le projet prochainement Bernard TREHET es un homme de terrain profondément attaché a l'intérêt collectif

      Supprimer
  6. courage monsieur.il est plus facile de critiquer que de vouloir creer des emplois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je vous invite a lire l article ouest France qui va paraître sur le projet prochainement Bernard TREHET es un homme de terrain profondément attaché a l'intérêt collectif

      Supprimer
  7. Merci JP. Défendre des idées contre vents et marées, développer un territoire et réussir, cela suppose un engagement, des échecs, des jalousies et des hostilités mais les résultats font oublier toutes ces difficultés, les amitiés qui en découlent aussi.

    RépondreSupprimer
  8. Anonyme12/03/2016

    Ce sont bien des oiseaux de mauvaise augure tous ces colporteurs de rumeurs qui n'attendent qu'une chose: récupérer le travail fourni par les autres. Courage, mais attention à vos déclarations un peu trop anticipées
    cdt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme12/03/2016

      Non leur seule attente est de récupérer les échecs à leur profit :"on vous l'avez bien dit". Faisant ainsi oublier leur propre inutilité voir qu'ils travaillent contre les projets des voisins au détriment des populations...

      Supprimer
    2. Anonyme12/04/2016

      Vous avez beau dire que vous êtes récompensé pas les résultats et les créations d'emploi, nous sommes dans un monde de petits qui ne cherche qu'à exister sur les échecs de l'autre. Ce n'est pas comme cela que nous nous en sortirons.

      Supprimer
    3. Anonyme12/07/2016

      Vous créez beaucoup d'envie et de jalousie autour de vous.Vous avez bien du mérite.

      Supprimer
  9. Anonyme12/08/2016

    Bonjour
    Qu'il est difficile de nos jours de pouvoir faire ce que tout homme engagé dans la politique devrait faire.
    Même à l'échelle de la future CDC XXL,des vautours,des prédateurs de postes à la vice présidence balancent des infos contre celui qui est le plus poteur de projet pour l'économie mais aussi pour le devenir de cette CDC,le devenir de l’emploi et donc de nos jeunes,en clair pour le bien être et le vivre mieux.
    Certains parlent comme des livres,ils aiment le "paraître",s'écoutent parler et savent que ce qu'ils disent ne veut rien dire,ils nous prennent pour des clowns et ont l'impression que l'on ne s'en aperçoit pas.
    Ils n'ont bien souvent aucune conviction,ni ligne politique,ni honnêteté envers leurs électeurs,ils adoptent la politique du "oui oui" "vous avez raison" et cela ne les gênera pas de dire dans la minute qui suit"celui là il dit vraiment n'importe quoi".
    Certains se reconnaîtront dans mes propos,ou alors ils auront le culot de dire"c'est ben vrai çà !" et ne se rendront même pas compte qu'il s'agit de leur façon d'être,à la limite je ne serai pas surpris vu le niveau d'analyse de certains.
    Il faut avoir du courage,ou être au dessus tout simplement pour pouvoir persévérer dans vos actions "pour les autres".
    C'est vrai que beaucoup ne pensent qu'à leurs intérêts personnels,choper une place de vice président,ne pas prendre de position pour le nouveau président et ainsi avoir l'assurance de se caresser "le bon petit ventre" lors des longues réunions durant lesquelles ils seront présents physiquement.
    Ces personnes sur qui les citoyens comptent n'ont pas honte,ce sont des "voyous de la politique bien élévés",des hypocrites.
    Cependant,tout les élus ne correspondent pas à ce portrait,heureusement, et nous comptons sur les vrais défenseurs de l'intérêt collectif pour mettre hors du circuit les électrons négatifs,ce n'est pas facile,je le sais bien,mais des hommes comme vous Mr Trehet nous laisse un peu d'éspoir et je sais que vous savez fédérer pour la bonne cause.
    Nous comptons sur vous et l'équipe que vous saurez mettre en place,car nous allons vivre un moment important pour le devenir du sud manche,il ne faut pas se rater et nous ne pouvons pas donner les clefs à n’importe qui.
    Bon courage... et nous comptons sur vous.

    Cordialement.
    Un petit élu du sud manche.

    RépondreSupprimer
  10. Merci vivement pour ce message. Je n'ai pas le plaisir d'avoir votre nom ce que je comprend très bien mais cela me fait chaud au Coeur. Je sais que la pression se fait de différentes manières.. téléphone etc.. Je ne souhaite pas créer de division. Le Sud Manche a besoin d'unité, de créativité et de travail. Je serais semble t-il le plus fragile face à la candidature du député... S'il se présente bien sûr. Pour ma part je ne souhaite pas entrer dans ces jeux politiques. Je veux avoir confiance dans les engagements des hommes et des femmes du Sud Manche qui en ont marre de toutes ces divisions. Le travail qui nous attend sera énorme. Nous aurons besoin de réunir toutes les bonnes et sincères volontés.

    RépondreSupprimer
  11. Anonyme12/08/2016

    J'ai omis de signaler que l'idée de la tétine était excellente.Cela résume parfaitement la situation et cela prouve qu'on peut être sérieux et avoir de l'humour.
    Un petit élu du sud manche.

    RépondreSupprimer
  12. Anonyme12/08/2016

    Je suis bien d'accord avec cet élu du sud manche. L'hypocrisie règne en maître, même de la part de ceux qui se disent vos amis. Si tant est que l'on ai des amis en politique...Si le député n'en fait pas partie , au moins il a le courage de le dire. Je n'en dirais pas de même de certains autres du côté d'Avranches. Suivez mon regard.

    Cordialement
    un autre élu

    RépondreSupprimer
  13. Ce soir, j'avais une réunion plénière de ma communauté de communes. Je peux vous assurer que j'ai une confiance totale dans la très grande majorité des 40 élus qui m'entouraient. C'est un vrai plaisir de travailler dans une telle ambiance. C'est pourquoi il ne faut pas généraliser à partir de quelques exemples. Par ailleurs on ne peut plaire à tout le monde. Ce serait inquiétant.Quant aux turbulences qu'occasionne une telle réforme elles sont inévitables. Quel qu'elles soient, nous devons travailler à l'unité de ce grand territoire qui nous attend et mettre nos énergies et nos compétences à sa disposition et oublier les dérapages.

    RépondreSupprimer
  14. Anonyme12/09/2016

    Je suis aussi élu de la CC d'Avranches MSM. Ne vous laissez pas atteindre par tout cela. Beaucoup pensent comme moi et se réjouissent de la création d'emplois qui vous seront dus avec les tomates sur Brécey et Isigny. L'écoparc semble aussi bien parti. Toutes mes félicitations pour ces résultats.

    RépondreSupprimer
  15. Anonyme12/10/2016

    Ça va en faire taire quelques uns qui se réjouissaient de ne pas voir le projet sortir. Pas étonnant que la presse ai été sollicitée avant janvier. Sophie L.

    RépondreSupprimer