Translate

dimanche 10 janvier 2016

Tartuffe se joue à l'Elysée




Le Tartuffe est une comédie en cinq actes de Jean-Baptiste Poquelin dit Molière représentée pour la première fois au château de Versailles le 12 mai 1664. 352 ans plus tard, la pièce se rejoue à l'Élysée avec dans le rôle de l'hypocrite Tartuffe: François Hollande; Madame Pernelle, et Monsieur Loyal sont incarnés par Christiane Taubira et par Manuel Valls. Manuel aurait pu tout aussi bien être Damis le fils d’Orgon, personnage colérique dont les actions sont inefficaces, mais tout de même: Orgon est le fils de Mme Pernelle. Il n'a pas le profil. La pièce de Molière se déroulait en 7 scènes; pour faire court nous nous arrêterons à 3.

Scène 1/ 

Tartuffe montre qu'il sait  s'adapter aux circonstances de lieu et de temps; il tire avantageusement profit des situations dramatiques. Mais Madame Pernelle sa ministre de la justice entend montrer ses différences et son indépendance, se jouant avec plaisir de ses faiblesses et de ses contradictions. La réforme pénale sera la première dissonance familiale due á grand mère Pernelle.

Scène 2/
Rappelé à l'ordre par monsieur Loyal, Tartuffe ne doit rien céder; il est le Président. Ce n'est pas son tempérament; mou et un peu fourbe, il trouvera une solution n'étant pas à une hypocrisie supplémentaire; n’est-ce pas lui qui déclarait : "Moi Président il y aura un code de déontologie pour les ministres" " Moi président je ferai fonctionner la justice de manière indépendante".

Scène 3/ 

Madame Pernelle est une femme qui incarne l’aveuglement et le passé. Désavouée par Tartuffe et Monsieur Loyal, elle ne l'entend pas de cette oreille; elle connait ses forces et les faiblesses de Tartuffe. Elle revient à la charge sournoisement, avançant avec un sourire de circonstance sur le projet de déchéance nationale...une arme qu’elle a dans la main et n'hésite pas à porter dans le dos de Tartuffe et du sergent Loyal.  Pas question qu'elle présente le projet de réforme concernant la déchéance nationale des bi nationaux qu'elle  ne trouve pas souhaitable estimant par ailleurs son efficacité dérisoire. Elle n’abandonnera pas car Madame Pernelle s’arque boute sur le passé colonial et esclavagiste de la France. Aurait-elle d'autres armes secrètes que ni Delphine Batho, ni Arnaud Montebourg" ne possédaient quand ils se sont faits virer par Tartuffe. À moins que ce dernier, comme dans la pièce de Molière se sente protégé par Madame Pernelle en la gardant à ses côtés et qu’il finisse par faire arrêter Orgon, car les amis qui en ont le profil ne manquent pas. Ce serait une façon de montrer son autorité. Avec Tartuffe on peut s’attendre à tout.   

5 commentaires:

  1. Anonyme1/10/2016

    Tartuffe préfère gérer Pernelle de l'intérieur. Il pense qu'elle serait incontrôlable á l'extérieur. Tartuffe n'est pas à une couleuvre près. Là ce serait plutôt une vipère.

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme1/11/2016

    Pas étonnant qu'elle n'écoute personne. Les vipères ont la réputation d'être sourdes

    RépondreSupprimer
  3. Tout cela n'est pas très sérieux. Ça ne grandit pas le président et le 1er ministre. Ça ne grandit pas non plus la France dont le président se doit d'avoir une image. D'ici peu on verra Taubira sur le siège arrière de son scooter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On se lâche Mr Trenet.......
      Bravo

      Supprimer